Le rôle de l’expérience préalable dans l’acceptation des insectes en tant qu’aliment

Le rôle de l’expérience préalable dans l’acceptation des insectes en tant qu’aliment

Le rôle de l’expérience préalable dans l’acceptation des insectes en tant qu’aliments

Abstract

L’entomophagie, le fait de manger des insectes, tend à se développer dans les pays occidentaux. Néanmoins, cette pratique encore marginale est freinée par divers facteurs tels que les représentations, la comestibilité perçue, les risques perçus ou encore le dégoût. Face à ce constat, certains auteurs suggèrent que la familiarisation aux insectes en tant qu’aliments serait une solution pour en améliorer l’acceptabilité. L’objectif de cette étude consiste ainsi à appliquer des échelles de mesure, spécifiques aux facteurs évoqués, sur un échantillon de Français afin de déterminer le rôle de l’expérience préalable sur l’acceptation de l’entomophagie. Une étude menée sur 110 participants soumis à une dégustation montre que l’expérience préalable de consommation d’insectes est déterminante dans l’acceptation cognitive, affective et conative des insectes.